Canal de Gap

Ressource et usages

L'eau ressource

Le Drac...la ressource en eau dont bénéficient les communes du périmètre.

Qualité de l’eau

Une fois captée dans le milieu naturel, il existe plusieurs définitions à donner à la « qualité des eaux ». Celle-ci va dépendre de son usage ultime.

On distingue par exemple :

  • L’eau à potabiliser ou eau brute à finalité de consommation humaine,
  • L’eau potable,
  • L’eau d’irrigation
  • L'eau de source, l’eau minérale, etc.

Le Canal de Gap s’intéresse à la qualité de l’eau telle qu’elle est présente dans le milieu naturel. L’eau qui aura une finalité de consommation humaine est alors qualifiée « d’eau brute ». Elle sera qualifiée d’eau potable en sortie de l’usine de potabilisation (UPEP- Unité de Production d’Eau Potable).

La vallée du Drac noir

Comprendre la qualité de l’eau captée sur le Drac :

Quelques grands traits permettent de comprendre la qualité de l’eau captée sur le Drac :

  1. L’eau du Drac provient d’une zone de haute montagne dont l’essentiel se trouve dans les limites du Parc des Ecrins, elle est donc de qualité et durablement protégée.
  2. Captée haut sur le bassin versant, l’eau est froide, peu minéralisée, très oxygénée.
Qualité de l'eau et centre urbain
le village d’Orcières
La station d’épuration des eaux d’Orcières

La station d’épuration des eaux (STEP) d’Orcières
Merlette. La partie gauche du bâtiment correspond
à une unité mise en service en 2008 pour assurer
un traitement ultime des eaux avant retour dans
le milieu naturel

Comme sur tout bassin versant, il existe un centre urbain qu’est le village d’Orcières. Ce centre est très fréquenté en période touristique, son domaine skiable attirant de nombreux touristes.

C’est pourquoi, la commune est dotée d’une station d’épuration exemplaire, particulièrement efficace.

Pour garantir une qualité d’eau irréprochable, les procédures d’exploitation conduisent le Canal de Gap à isoler la réserve des Jaussauds du Drac en période de forte fréquentation touristique.

Les vannes qui pourraient alimenter le lac des Jaussauds sont fermées. Durant cette période, les eaux qui alimentent l’usine de potabilisation de la Descente de la Ville de Gap sont les eaux du lac des Jaussauds qui a été préalablement rempli.

L'eau potable
Le lac des Jaussauds en hiver

Le lac des Jaussauds en hiver

L’eau captée pour une finalité de consommation humaine est dite « eau brute ».

L’eau prend l’appellation « d’eau potable », une fois les traitements de désinfection, de contrôles réalisés, c’est-à-dire après passage par l’unité de potabilisation de la Descente de la ville de Gap.

Le Canal de Gap gère une eau dite « brute », c'est-à-dire provenant du milieu naturel.
La Ville de Gap gère l’UPEP de la Descente pour potabiliser l’eau, puis la distribution de l’eau potable.

Les points forts

Les eaux captées sur le Drac bénéficient d’une protection naturelle à long terme puisqu’elles sont issues d’un bassin versant dont l’essentiel de la superficie est classé en zone de « Parc National des Ecrins ».

Les points faibles

A l’inverse, ses points faibles sont ceux des eaux de surface, sa vulnérabilité, à savoir la variabilité des critères physicochimiques.

Pour assurer une garantie sur la qualité de la ressource en eau, une surveillance rigoureuse et continue de la ressource est nécessaire.

Si la qualité des eaux venait à être altérée, les agents d’astreinte interviennent pour isoler les ouvrages de la ressource altérée.


L’eau pour l'irrigation

L’eau est de bonne qualité.

Ses principaux points faibles sont :
Turbidité

Turbidité

  • La turbidité : avec les orages de fin d’été, l’eau peut devenir turbide durant plusieurs jours. La Turbidité apporte des salissures sur les fruits qui peuvent les rendre inaptes à la commercialisation. Sur la prairie, la Turbidité va diminuer l’appétence de la plante (en vert) ou du foin.

RENVOIS LEXIQUE : LA TURBIDITE (Turbidité désigne la teneur d'un liquide en matières qui le troublent. Elle est causée par des particules en suspension qui absorbent, diffusent et/ou réfléchissent la lumière. La Turbidité est un facteur écologique important, qui peut traduire une teneur importante (normale ou non) en matières fines ou colorantes en suspension (suite par exemple à l'érosion, au lessivage de sols fragiles, dégradés.)

  • La température : les eaux du Drac sont plutôt froides. Pour certaines cultures et à certains stades, les irrigations peuvent momentanément ralentir la croissance du végétal.

L’avis de la DDASS et les normes

L'état des lieux dans le cadre de la Directive Cadre

La qualité selon les critères hydrobiologiques