Canal de Gap

Ressource et usages

L'eau ressource

Le Drac...la ressource en eau dont bénéficient les communes du périmètre.

Références d’interprétations d’une étude hydrobiologique

Pour établir une synthèse de qualité les hydrobiologistes utilisent des références ou bases d’interprétations qui peuvent être :

  • Des méthodes du Système d’Evaluation de la Qualité de l’Eau des cours d'eau (SEQ-Eau),
  • Des méthodes de qualité Biologique des cours d'eau (SEQ-Bio) des Agences de l’Eau

Bases de l’interprétation

Le diagnostic global de la qualité des cours d’eau est actuellement réalisé selon la méthodologie du Système d’Evaluation de la Qualité de l’Eau des cours d'eau (SEQ-Eau) et de la Qualité Biologique des cours d'eau (SEQ-Bio) des Agences de l’Eau.

Qualité physico-chimique : le SEQ-EAU
Altérations du SEQ Eau

Altérations

Code

Paramètres

Effets

1

Matières organiques et oxydables

MOOX

O2 – SatO2 – DCO – DBO5 – NH4+

Consomment l’oxygène

2

Matières azotées hors nitrates

AZOT

NKJ – NH4+ – NO2-

Provoquent des proliférations algales

3

Nitrates

NITR

NO3-

Gênent la production d’eau potable

4

Matières phosphorées

PHOS

Ptotal – PO43-

Provoquent des proliférations algales

5

Particules en suspension

PAES

MES – Turbidité – Transparence

Troublent l’eau et gênent la pénétration de la lumière

6

Couleur

COUL

Couleur

-

7

Température

TEMP

Température

Si trop élevée, perturbe la vie des poissons

8

Minéralisation

MINE

Conductivité – Salinité - Ca2+ - Na+ - Mg2+ - K+ - SO43- Cl- - TAC - TH

Modifie la salinité de l’eau

9

Acidification

ACID

pH – Al dissous

Perturbe la vie aquatique

10

Effet des Proliférations Végétales

EPRV

Chlorophylle a – Phéopigments – Algues – pH – SatO2

Trouble l’eau et fait varier l’oxygène et l’acidité

11

Micro-organismes

BACT

Coliformes fécaux – Coliformes thermotolérants – Streptocoques fécaux

Gênent la production d’eau potable et la baignade

12

Métaux sur bryophytes

MPMI

Hg – Cd – Cr – Pb – Ni – Zn – Cu – As

Indiquent une pollution de l’eau par les métaux

13

Micropolluants minéraux sur eau brute

MPMI

Hg – Cd – Cr – Pb – Ni – Zn – Cu – As – Se – Cn - Ba

Sont toxiques pour les êtres vivants et les poissons en particulier. Gênent la production d’eau potable

14

Pesticides sur eau brute

PEST

Atrazine – Simazine – Lindane – Diuron,… (26 substances cf. Liste SEQ-EAU)

15

Micropolluants organiques hors pesticides sur eau brute

MPOR

HAP – PCB – Tétrachloroéthylène,… (63 substances – cf. Liste SEQ-EAU)

Le SEQ-EAU constitue l'outil français d'interprétation de la qualité physico-chimique de l'eau des cours d’eau. La version 2 de mars 2003 prend en compte de nouvelles formes de pollution, notamment les pesticides et les micropolluants organiques, et fait appel à de nouvelles techniques d’évaluation de la qualité de l’eau (bryophytes aquatiques en particulier).

Le SEQ-EAU permet d’évaluer la qualité de l’eau et son aptitude à assurer certaines fonctionnalités : maintien des équilibres biologiques, production d’eau potable, loisirs et sports nautiques, aquaculture, abreuvage des animaux et irrigation.

Les évaluations sont réalisées au moyen de 156 paramètres de qualité regroupés en 15 indicateurs appelés altérations (température, nitrates, pesticides…). Le tableau ci-dessus présente ces 15 altérations.

Ainsi en identifiant clairement les altérations qui compromettent les équilibres biologiques ou les usages, le SEQ-EAU autorise un diagnostic précis de la qualité de l’eau et contribue à définir les actions de corrections nécessaires pour son amélioration en fonction de ses utilisations souhaitées.

Classes et indices de qualité du SEQ-EAU

Le SEQ-EAU définit alors une couleur par paramètre en fonction de la classe de qualité et de l’altération retenue, les classes de qualité sont les suivantes :

Indice

Couleur

Classe de qualité de l’eau

80 – 100

 

Très bonne

60- 79

 

Bonne

40 - 59

 

Moyenne

20 - 39

 

Médiocre

0 - 19

 

Mauvaise

Définition des aptitudes de l’eau aux usages selon le SEQ-EAU

Les classes de qualité permettent également de prendre en compte l’aptitude de l’eau à la fonction biologique et aux usages (production d’eau potable, loisirs nautiques, irrigation, aquaculture, abreuvage, …) comme le présente le tableau suivant :

Indice de qualité

Usages

100 – 80

Très bonne

79 – 60

Bonne

59 – 40

Moyenne

39 – 20

Médiocre

19 – 0

Mauvais

Biologie

Tous taxons présents

Taxons sensibles absents

Nombreux taxons absents

Diversité faible

Diversité très faible

Eau potable

Acceptable

Traitement simple

Traitement classique

Traitement complexe

Inapte

Loisirs

Optimal

-

Acceptable

-

Inapte

Irrigation

Plantes très sensibles, tous sols

Plantes sensibles, tous sols

Plantes tolérantes, sols alcalins

Plantes très tolérantes, sols alcalins

Inapte

Abreuvage

Tous animaux

-

Animaux matures

-

Inapte

Qualité hydrobiologique : le SEQ-Bio

Les indices biologiques (en particulier l’IBGN) font désormais partie d’un nouvel outil d’évaluation de la qualité des cours d’eau, le SEQ-Bio.
Ce dernier vise principalement à apprécier la qualité biologique des cours d’eau, venant ainsi compléter les diagnostics sur la qualité physico-chimique de l’eau et les caractéristiques hydrologiques et morphologiques, fournis respectivement par le SEQ-EAU et le SEQ-Physique.
L’information utilisée par le SEQ-Bio est constituée de paramètres biologiques des cours d’eau et d’observations directes du terrain effectuées lors des opérations de prélèvements. Ces paramètres sont regroupés au sein d’indicateurs de qualité.
Pour ce faire, le SEQ-Bio distingue de nombreux paramètres biologiques regroupés en six grands groupes biologiques (bactéries, végétaux aquatiques, invertébrés aquatiques, poissons, flore et faune riveraines et terrestres).La qualité de chacun d’eux peut-être caractérisée par un ou plusieurs paramètres.

Indices et classes de qualité du SEQ-Bio

Classe de couleur

Qualité biologique

Définition de la qualité

Indice d’intégrité biologique

Bleu

Très bonne qualité

Situation identique ou très proche de la situation naturelle non perturbée dite « de référence »

100 – 80

Vert

Bonne qualité

Situation correspondant à des biocénoses équilibrées mais pouvant présenter des différences sensibles avec les valeurs de références

79 – 60

Jaune

Qualité moyenne

Situation significativement différente de la situation de référence : disparition de la quasi-totalité des taxons, caractéristique et/ou déséquilibre notable de la structure des peuplements avec toutefois maintien d’une bonne diversité des taxons

59 – 40

Orange

Qualité médiocre

Situation très différente de la situation de référence caractérisée par une disparition complète des taxons les plus sensibles et/ou un déséquilibre marqué de la structure des peuplements accompagnée d’une réduction marquée de leur diversité

39 - 20

Rouge

Mauvaise qualité

Situation caractérisée par des biocénoses dominées par une diversité très réduite des taxons peu sensibles et généralement présents avec des abondances relativement fortes

0 – 19


Relation entre la note IBGN, le Groupe indicateur (GI ou GFI) et la qualité biologique

Classe de couleur

Qualité biologique

Note IBGN*

G. I.

Bleu

Très bonne qualité

Note ?14

9

Vert

Bonne qualité

13 ? note ? 10

8 – 7

Jaune

Qualité moyenne

9 ? note ? 7

6 – 5

Orange

Qualité médiocre

6 ? note ? 4

4 – 3

Rouge

Mauvaise qualité

3 ? note

2 - 1

Le SEQ-Bio dispose d’une grille de classes de qualité biologique qui définit alors une couleur et un indice d’intégrité biologique par paramètre mesuré ou analysé. Cette classification permet alors de prendre en compte l’aptitude de l’eau à la fonction biologique comme l'illustre le tableau ci-dessus.

De plus, il convient de signaler que la circulaire DCE 2005/12 relative à la définition du « bon état » des masses d’eau préconise que « l’évaluation de l’état doit s’effectuer au minimum sur la base d’un organisme « animal » et d’un organisme « végétal » et l’état déterminé par la plus déclassante des deux évaluations ».